Le coeur retourné pour ces enfants privés du fruit de leur travail

Ce soir devait être le grand soir, les artistes partenaires de Nanaboco  n’ont pas ménagé leurs efforts depuis 5 mois pour créer et monter un  spectacle avec les enfants d’un orphelinat de Douala, à la demande de la direction de cet orphelinat qui a toujours refusé de signer une convention avec Nanaboco réglant le cadre de notre collaboration.

La direction n’a eu de cesse de leur mettre des bâtons dans les roues, de les diffamer, de poser exigences sur exigences. Malgré cela, les artistes ont tenu bon, pour les enfants, à raison d’une séance par semaine, puis deux par semaines depuis plus d’un mois.

Leurs prestations étaient offertes par Nanaboco, qui a également financé l’achat de costumes pour cette unique représentation de gala.

Dernier caprice de la direction : déclarant contre tout bon sens que les artistes n’avaient rien accompli, elle a d’abord prétendu ne pas leur autoriser l’accès à la soirée pour les punir. Une représentation donnée sans le metteur en scène et ses assistants ?

Ensuite, le Superviseur de Nanaboco, qui s’était déplacé depuis Yaoundé pour assister au résultat des efforts de tous, s’est vu refuser une place dans la salle. Les négociations et explications ayant tourné court, les artistes et le superviseur n’ont eu d’autre alternative que de tourner les talons, laissant les enfants et le personnel d’accompagnement de l’institution en pleurs à quelques minutes du début du spectacle. Quelques instants plus tard, constatant l’absurdité de son attitude, la direction a envoyé des émissaires demander au staff de Nanaboco de revenir, sans s’excuser des insultes et du mépris infligés de manière mensongère et publique auparavant. En conséquence, avec l’accord de la Direction Nanaboco qui était en contact permanent avec Douala, l’équipe Nanaboco n’est pas retournée sur place.

Toute autre version colportée par la direction en question ne saurait être que diffamation.

Cette attitude irresponsable, irrespectueuse vis à vis des artistes Nanaboco, du Superviseur et des enfants est tout à fait décevante.

Nous avons le coeur retourné en pensant à ces enfants qui ont dû se sentir une nouvelle fois abandonnés, à notre corps défendant.

Nous avons le coeur retourné en pensant aux artistes qui se sont vus méprisés et privés du moment de récompense que représente un spectacle après un long travail. Ils ont fait des efforts immenses, y compris offrir bénévolement un certain nombre de séances de répétition qui ont dû être doublées à cause des conditions rencontrées en cours de route.

Certains de ces enfants ont révélé de réels talents artistiques, qui ne seront pas mis en valeur en raison d’un aveuglement coupable de ceux qui sont chargés de veiller sur eux.

Nous espérons sincèrement que cette blessure qui est la leur ne les empêchera pas de trouver du plaisir à se produire ce soir en l’absence de leurs accompagnants de ces derniers mois.

Nanaboco forme ses meilleurs souhaits pour leur avenir, c’est malheureusement tout ce qu’il nous est permis d’adresser à ces enfants.

Cette expérience malheureuse n’entame en aucune façon la motivation et l’enthousiasme des artistes et des responsables de Nanaboco dans leur volonté d’offrir des prestations artistiques de qualité aux enfants hospitalisés ou défavorisés du Cameroun. Au contraire, nous avons vu ce qu’un travail artistique de qualité pouvait apporter à ces enfants en matière d’épanouissement, de confiance en soi, d’apprentissage de la discipline pour arriver à ses fins.

Lausanne, le 28 avril 2017

 

Retour sur les Journées Sourire Nanaboco

Ce premier événement organisé par Nanaboco au Centre socio-culturel Pôle Sud de Lausanne s’est parfaitement déroulé et a permis de récolter un peu d’argent pour le programme au Cameroun.

L’exposition photos de Max Mbakop
a remporté un large succès, ses magnifiques clichés ont enchanté tous ceux qui ont pris la peine de les admirer.

 

 

 

Les repas camerounais de William ont ravi les papilles de l’assistance, le service était impeccable et souriant, le samedi soir tout était vendu à 20h30 déjà.

 

JC de Radio Jc6-6 nous a accompagné
durant les 2 journées avec le sourire et son professionnalisme bien connu.

Le 31 mars, la table ronde a réuni des invités venus de divers horizons, en présence du Municipal lausannois M.David Payot.

 

 

 

 

 

Le 1 avril, le riche programme de contes    jeux pour les enfants, livres en libre-service, stage de danse, concert, a réjouit le public.

   

Première sortie publique pour le groupe musical Nanaboco, le contact avec le public a suscité une heure et demie de bonne humeur, rythme et ambiance festive, comme nous l’espérions.

Merci à tous les participants, au public, à Jean-Luc et Fabio de Pôle Sud, au Fond Lausannois d’Intégration.

Rendez-vous l’année prochaine pour de nouvelles Journées Sourire.

Une première est un peu un brouillon, celui-ci a montré que c’était possible, nous améliorerons encore la formule pour la prochaine édition.

LES JOURNEES SOURIRE NANABOCO – Lausanne – 31 mars & 1 avril 2017

Rendez-vous les 31 mars et 1 avril au Centre socio-culturel Pôle Sud de Lausanne, rue Jean-Jacques Mercier 3 – voici le programme et des détails sur nos invités.

flyer palabres 44 2 JOURNEES, 3 TEMPS :

31 MARS SOIREE CONVIVIALE, DISCUSSIONS, PRESENTATIONS, CHANSONS, PROJECTION

1 AVRIL 15H-19H JOURNEE PETITS ET GRANDS, SPECTACLES, ATELIERS, JEUX

1 AVRIL 19H à 2H DU MATIN SOIREE FETE EN MUSIQUE, CONCERT, JAM SESSION, AFRO-TROPICALE PARTY.

Programmation détaillée :

Soirée Sourires et Palabres 31 mars dès 20h15, ouverture des portes 19h

Avec :

Viviane Dayo,

Viviane Dayo

cinéaste camerounaise à Genève, qui présentera son dernier court métrage « Qu’il en soit ainsi ». Viviane est responsable de la structure Conni Arts, réalisation et production audiovisuelle.

 

JC Duboix Egue, de Radio JC 6-6 qui co-animera la discussion du 31 mars et sera également le DJ de l’Afro-Tropicale Party du samedi soir 1 avril.

 

Madame Prudence Nkou Kurz,

Prudence Nkou

genevoise d’origine camerounaise, présidente-fondatrice de l’association les enfants d’Ongandi, qui offre du matériel scolaire aux enfants de son village au Cameroun à chaque rentrée scolaire.

 

Madame Cathy Bamba,

Cathy Bamba

lausannoise d’origine camerounaise, Assistante en Soins et Santé Communautaire dans un service pédiatrique vaudois. Mme Bamba a fait son travail de diplôme sur la fondation Théodora qui mandate des Dr.Rêves dans les hôpitaux et les institutions pour enfants handicapés en Suisse

Madame Delphine Bazie Ouedra,

Delphine Bazie Ouedra

présidente fondatrice de l’Association SOCRAFF de Lausanne, qui programme un soutien aux enfants non-voyants de Côte d’Ivoire.

 

William, de Real African Kitchen

William, le cuisinier de Real African Kitchen

proposera de succulents mets camerounais durant les deux jours.

 

 

 

Alain Serge Dzotap, 

Alain Serge Dzotap

écrivain jeunesse à Bafoussam Cameroun, collaborateur de Nanaboco il donne des ateliers lecture et écriture aux enfants de l’orphelinat Maman Fanny à Bafoussam. Il ne sera pas présent, mais nous lirons des extraits de son album « Tu sais que je t’aime très fort », ainsi que des textes composés par les enfants.

    

Max Mbakop,

Max Mbakop Tchikapa

photographe à Douala et artiste collaborateur de Nanaboco Cameroun en tant que comédien et metteur en scène dont une sélection de photographies sera installée tout le week-end à Pôle Sud.  Voir son site de photographie commerciale Kam’Art et sa page Facebook Identité Noire.

VENEZ SOURIRE AVEC NANABOCO LE  SAMEDI 1 AVRIL

-entréelibre à tous les spectacles et ateliers, chapeau en faveur du programme au Cameroun.

EN JOURNEE :

15H-15H30 CONTES POUR LES PETITS

16H-17H30 ATELIER DE DANSE AFRICAINE ACTUELLE
16H-17H30 ATELIER CLOWN POETE

18H-19H CONTES DU BOUGER BOUGER EN TRIO AVEC TAM TAM

DES 17H RESTAURATION
CAMEROUNAISE PAR WILLIAM DE REAL AFRO KITCHEN

TOUT L’APRES-MIDI : LES ENFANTS PEUVENT GRATUITEMENT DECORER LEUR MASQUE AFRICAIN + BROCANTE DE LIVRES ADULTES ET ENFANTS AU CHAPEAU + A DISPOSITION JEUX DE SONGHO.

EN SOIREE : CONCERT NANABOCO’s Band avec Prince Patrice + Zoko Zoko + Andrea Cristalli + Françoise Bonny

JAM SESSION OUVERTE A TOUS LES MUSICIENS

suivi de l’AFRICAN-TROPICAL PARTYanimée par JC de radio JC 6-6fler palabres lundi 1 - copie

SOUTIENS ET REMERCIEMENTS OFFICIELS

Les Journées Sourire sont soutenues par le Fonds Lausannois d’Intégration de la Ville de Lausanne, que nous remercions infiniment pour sa confiance.
Plus que la gloriole des honneurs, le fait d’avoir su toucher et convaincre des personnes publiques du sérieux et de la valeur du travail de notre petite association inconnue est pour nous un encouragement à poursuivre notre objectif qui est de tisser des liens par-dessus les frontières réelles ou mentales, qui est de diffuser l’idée que les artistes ont un rôle non négligeables à jouer dans le développement d’une cohésion sociale harmonieuse, non pas tant par des oeuvres « engagées », mais par leur capacité à toucher le coeur de tous.
Nous avons tenu à inviter deux Municipaux Lausannois concernés par notre projet.
M. Oscar Tosato, Municipal des Sports et de la Cohésion Sociale, qui a accordé la subvention du FLI, ne pourra pas être présent, retenu par d’autres obligations, mais il a tenu « toutefois à vous féliciter concernant le programme qui est mis en place par l’Association Nanaboco ».
M.David Payot, Municipal de l’Enfance, Jeunesse et Quartiers nous a fait le grand honneur d’accepter notre invitation, il devrait donc être présent à notre table ronde vendredi 31 mars dès 20h. Inutile de dire que nous serons très heureux de l’accueillir et de lui tendre le micro pour partager avec le public ce qu’il souhaitera dire du rôle du sourire dans les domaines d’activité qui sont les siens.

Mme Gabriella Amarelle, responsable du Bureau Lausannois d’Intégration, sera en déplacement à l’étranger, mais sa collaboratrice Mme Roschi Traoré fera un passage informel durant le week-end. Nous nous réjouissons d’accueillir celle qui a été notre contact au BLI pour la réception de notre dossier.
Depuis la gestation du programme La Force du Sourire au Cameroun en 2015, S.E. Léonard Henri Bindzi, Ambassadeur du Cameroun à

Photo Africapress

Berne, a bien voulu nous conseiller et nous aiguiller dans le parcours administratif camerounais ayant abouti à la légalisation de notre

antenne au Cameroun. Retenu par d’autres obligations le 31 mars, S.E. Bindzi transmet « ses encouragements pour aller de l’avant dans cette voie » choisie par Nanaboco. M.Bindzi a vu en Nanaboco une occasion de développement à échelle humaine au Cameroun ainsi qu’une occasion de promotion de la culture camerounaise en Suisse. Nous profitons de lui adresser notre reconnaissance pour sa confiance.

Les artistes Nanaboco de Yaoundé au travail

training clown 1Les comédiens de Yaoundé ont souhaité suivre un stage de clown pour leurs interventions à l’hôpital -HGOPY. Ils sont actuellement au travail, au quartier en attendant d’avoir un local à leur disposition.

Dans ce sous-quartier, ils commencent déjà à apporter le sourire aux enfants défavorisés de l’endroit qui assistent avec plaisir à leurs répétitions en plein air !

Vous pouvez contribuer à financer leurs visites à l’hôpital ou en orphelinats en versant un don sur le CCP suisse Nanaboco 12-655798-5
ou le compte BICEC Cameroun Nanaboco 06863 64380463001
IBAN CM21 1000 106863 6438046300 129

Merci pour les enfants !

2016 en chiffres

Première année d’activité pour Nanaboco au Cameroun, le travail de contacts, recherche de fonds, organisation, accompagnement des artistes a été intense et des visites ont pu commencer

  • dans 6 structures d’accueil d’enfants (1 hôpital, 1 centre pour handicapés, 4 orphelinats)
  • 9 artistes collaborent en donnant de la joie et une ouverture sur l’expression artistique
  • 42 prestations ont pu être offertes aux enfants

Ce n’est qu’un début, l’antenne Nanaboco Cameroun va s’employer à

  • consolider ces premiers partenariats,
  • offrir une initiation à l’art du clown aux comédiens qui le souhaitent,
  • trouver un local – il est grand temps,
  • chercher des donateurs pour financer et pérenniser le programme

avant de

  • contacter de nouvelles structures d’accueil
  • élargir la troupe d’artistes
  • augmenter le nombre des prestations offertes aux enfants.

MERCI à tous ceux qui ont rendu ce projet possible et aux donateurs particuliers, ainsi qu’à la Fondation de Famille Sandoz et au FEICOM qui nous ont soutenu en 2016.

Vive 2017 !

Les comédiens Nanaboco à l'orphelinat AGAPE Yaoundé
Les comédiens Nanaboco à l’orphelinat AGAPE Yaoundé le 25 décembre 2016

le 26 octobre, signature de la convention avec le HGOPY de Yaoundé

logo-hgopy

Logo Créé par Bertrand Kamdem Yaoundé 679 30 93 87 / 697 97 00 96

Le 26 octobre dernier, Nanaboco a signé une convention de partenariat avec le HGOPY – Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé.

C’est la première convention avec un hôpital camerounais qui recevra des visites régulières des artistes Nanaboco pour diffuser la joie de vivre et renforcer le moral des enfants hospitalisés et de leurs parents. Tous les chefs de service ont été consultés et ont validé la convention, ce qui laisse augurer d’une bonne collaboration. Nous remercions cet hôpital pionnier de la confiance qu’il place en Nanaboco. Nous remercions son Directeur Général, M.le Professeur Angwafo II, et son chef de service de la coopération, M. Louis Albert Secbe qui a été la cheville ouvrière de cet accord.

img_2470            img_2465

img_2466

Le DG HGOPY M.Pr.Angwafo II et M.L.A.Secbe, chef de service de la coopération
Le DG HGOPY M.Pr.Angwafo II et M.L.A.Secbe, chef de service de la coopération

La compagnie du mélangement