Description du programme Cameroun

UN PROGRAMME UNIQUE AU CAMEROUN :

 DES VISITES REGULIERES DE CLOWNS DANS LES HÔPITAUX.Logo Créé par Bertrand Kamdem Yaoundé 679 30 93 87 / 697 97 00 96

« Au Cameroun, j’ai le souvenir d’enfants hospitalisés sans aucune distraction ni accompagnement global adapté. J’ai voulu que mon pays de naissance bénéficie aussi de clowns d’hôpital, comme les autres pays. »  Prince Patrice, co-fondateur et initiateur de Nanaboco Cameroun.

« Depuis 2000, en tant que clown d’hôpital en Suisse, je vois chaque semaine la magie du sourire opérer auprès des enfants et de leurs parents. Leurs témoignages, parfois des années plus tard, traduisent le soulagement et le réconfort qui les a aidés à surmonter les difficultés. » Françoise Bonny, alias Dr.Chaussette, clown d’hôpital pour la Fondation Theodora et pour ARCHOP, co-fondatrice de Nanaboco.

« Le rire est le meilleur des remèdes » déclare Dario Gola, initiateur de la loi adoptée en 2015 rendant la présence de clowns dans les hôpitaux obligatoire dans la province de Buenos Aires, Argentine.

NOTRE SLOGAN : LA FORCE DU SOURIRE !

Art.31 de la Convention des Droits de l’Enfant : chaque enfant a le droit de jouer, de rêver, d’avoir accès à des activités artistiques et culturelles. 

L’OBJECTIF DU PROGRAMME

est de créer, financer, organiser et gérer au Cameroun un projet d’animations artistiques régulières ou ponctuelles gratuites dans les services de pédiatrie, les institutions pour enfants handicapés, les orphelinats et toute structure sociale afin de soutenir les forces vives des enfants et adolescents atteints dans leur santé physique ou psychique. En collaboration avec des artistes camerounais expérimentés.

Offrir un service d’accompagnement de soins de qualité digne de la population de ce pays en mettant notre expertise au service des institutions partenaires.

Le bénéfice pour les enfants de la présence de clowns spécialement formés dans les hôpitaux est largement reconnue par les pédiatres, pédopsychiatres et équipes soignantes dans de nombreux pays : réconfort, détente, mobilisation de l’imaginaire, production d’endorphines, hormones du bonheur. Tous ces facteurs sont propices à une meilleure participation aux soins et un meilleur état de santé général.

LE PROBLEME :

Les enfants hospitalisés subissent plusieurs épreuves :

  • la peur ou l’insécurité face aux soins qu’il doit subir, face au lieu et au personnes inconnues, face à l’absence de son environnement habituel rassurant
  • la douleur ou l’inconfort, face à l’éventuelle crainte éprouvée par ses parents ou par lui-même sur l’issue de sa maladie.
  • la restriction de sa liberté de jouer, imaginer, entrer en relation avec ses pairs, la restriction de son indépendance et de son autonomie pour les plus grands.

L’OBJECTIF :

L’objectif commun aux enfants, familles, soignants, autorités de santé publique est :

  • atteindre la guérison rapide pour limiter le séjour à l’hôpital.
  • limiter les impact négatifs de l’hospitalisation tels que traumatismes physiques ou psychiques pouvant entraver le développement de l’enfant et risquant d’entraîner des coûts sociaux à terme.
  • favoriser une prise en charge efficiente de l’enfant hospitalisé, et pour cela de nombreuses études témoignent que la prise en charge globale tenant compte de l’état psychique, émotionnel, et du stade du développement de l’enfant sont largement bénéfiques et diminuent significativement les impacts négatifs (douleur, traumatismes psychiques).

LA SOLUTION PROPOSEE PAR NANABOCO :

  • une présence régulière de clowns d’hôpital formés à cet accompagnement, dont la présence et la pratique participent à rendre le sourire à l’enfant, à sa famille, aux soignants. Les effets reconnus du sourire et du rire sur la santé : détente, libération des émotions négatives, diminution de l’anxiété, diminution du rythme cardiaque, libération des endorphines (hormones du bien-être).

LES RESULTATS OBSERVES :

  • les sourires de la part des familles, des enfants, des soignants, qui témoignent de l’accueil positif de la présence des clowns d’hôpital, et qui ont les impacts positifs définis au point précédent, tant au niveau individuel (chaque enfant) que global (ambiance des salles ou des services). Les témoignages positifs de parents et de soignants.
  • l’évolution de la pratique de prise en charge  globale des enfants hospitalisés par le personnel soignant :  lors d’un colloque infirmier en décembre 2017 au HGOPY, hôpital partenaire, plusieurs infirmiers ont témoigné que depuis la présence régulière des clowns d’hôpital, ils tiennent mieux compte de l’aspect psychique et de l’état émotionnel des enfants lorsqu’ils appliquent un soin.

LA SPECIFICITE DE NANABOCO CAMEROUN :

  • Nanaboco a initié le premier service régulier de clowns d’hôpital spécifiquement formés au Cameroun.
  • Nanaboco offre une transmission de savoir à des artistes camerounais : le métier de clown d’hôpital n’existe pas encore au Cameroun. Nanaboco offre une formation initiale, continue, et un coaching artistique à distance de la part de 2 clowns d’hôpital européennes expérimentées.

 Partenariat avec les structures camerounaises :

      • l’association suisse Nanaboco est au bénéfice d’une autorisation d’activité au Cameroun selon l’arrêté de juillet 2016 du Ministère Camerounais de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation.
  • les animations artistiques se déroulent dans les structures hospitalières ou sociales du Cameroun qui auront conclu une convention de partenariat avec l’association Nanaboco Ces prestations sont offertes aux usagers de ces structures. Les frais, l’organisation et le suivi des artistes sont pris en charge par l’association Nanaboco.

logo-hgopy

Une première convention hospitalière à été signée le 26 octobre 2016 entre le HGOPY – Hôpital Gynéco-Obstétrique
et Pédiatrique de Yaoundé – et Nanaboco. 

Depuis novembre 2016, les clowns Nanaboco visitent régulièrement un mercredi sur deux les services pédiatriques et les salles d’attente des consultations de l’hôpital.
Notre répondant au HGOPY : M. Louis Paul Albert Secbe, Chef de Service de la Coopération.+ 237 – 699.48.27.94
Des visites test ont eu lieu à l’hôpital de la CNPS, Yaoundé. Dès qu’une convention aura été signée entre l’hôpital et Nanaboco, les visites régulières pourront commencer comme au HGOPY.

Autres programmes annexes :

ATELIERS D’ECRITURE, POESIE, LECTURE

programme de mars 2016 à mars 2019, suspendu car il n’y a plus que 2 enfants dans cet orphelinat.
dsc_1061

Atelier d’écriture

Une  convention entre l’orphelinat Maman Fanny à Bafoussam et Nanaboco a permis d’organiser des séries de 10 ateliers d’écriture, poésie et lecture donnés par Alain Serge Dzotap, écrivain pour enfants confirmé. Depuis avril 2016 , 7 séries de 10 ateliers ont été offerts à ces enfants  qui en tirent autant de plaisir que de satisfactions. Alain Serge Dzotap leur permet d’élargir leur horizon, d’augmenter leur aisance avec le français écrit et avec l’oralité. Leur estime d’eux-mêmes se trouve valorisée.

Les enfants découvrent le  Memory vierge que nous avons apporté. Un des garçons l’a dessiné lui-même. Ils n’y avaient jamais joué, les jeux de société sont absents du quotidien de la plupart des enfants au Cameroun.

L’animateur prend également du temps pour bavarder avec les grands adolescents qui lui confient leurs préoccupations. Le comité directeur a constaté les bienfaits de son accompagnement auprès des ces jeunes sans soutien de famille. Nous saluons également l’attention affectueuse et solide que la directrice, Maman Fanny, distribue généreusement à ces enfants (environ 30 enfants de 0 à 20 ans) qu’elle a recueillis.

Les enfants de Maman Fanny ont reçu des carnets, cahiers, livres de coloriage, feutres, crayons, boîtes de peinture, blocs de feuilles offerts par les auditeurs de Chacun Pour Tous, Radio Suisse romande. Dire qu’ils apprécient est faible, chacun a choisi sa part, et ils se lancent sans tarder dans de nouvelles activités.

ANIMATIONS PONCTUELLES DANS DES ORPHELINATS

Les comédiens-clowns de Nanaboco interviennent ponctuellement dans des orphelinats pour des animations-spectacles.

dsc_1092
Les enfants du R.U.P.E.I Mimboman Yaoundé et la directrice Mme Thérèse TOMANE

dsc_1077

Octobre 2016, prestation au R.U.P.E.I Mimboman Yaoundé,orphelinat pour enfants sourds et muets.

Les comédiens Nanaboco à l’orphelinat AGAPE Yaoundé – décembre 2016
Orphelinat à Nkolbisson Yaoundé, décembre 2017


A l’école le Petit Trot, quartier Fougerolle Yaoundé, le 30 novembre 2017. Le directeur a découvert les clowns Nanaboco au HGOPY, alors que son fils était hospitalisé. Cela lui a tellement plu qu’il nous a contactés pour demander une animation dans son école de petits, perdue au fond d’un quartier encore assez nature, au bout d’une interminable route poussiéreuse. Une seconde animation a eu lieu en début 2019.

CINEMA POUR TOUS

Les auditeurs de Chacun pour Tous, émission caritative de la Radio Suisse Romande, ont offert à Nanaboco un vidéo-projecteur et des ordinateurs portables. Ce matériel a été emmené au Cameroun pour offrir des séances de cinéma gratuit aux enfants des quartiers. Il est aussi disponible sur demande pour toute organisation qui en aurait besoin au profit de projets de développement, d’éducation, ou simplement festifs sans but lucratif.


Une des soirées cinéma gratuit pour tousLes enfants de Maman Fanny à Bafoussam, les enfants du quartier Eleveur et ceux de Mimboman, les enfants de l’école Petit Trot à Fougerolles ont bénéficié de projections gratuites de films d’animation.

ATELIER DE FORMATION CLOWN POUR COMEDIENS – TRANSMISSION DE SAVOIR

Junior Esseba et Françoise

Junior Esseba, responsable de l’association et troupe de Théâtre pour Tous, Yaoundé, a proposé à Françoise de donner un atelier clown de 5 jours pour comédiens. Une expérience inoubliable pour elle, qui s’est prolongée par un travail spécifique de clown d’hôpital. Au final, 4 nouveaux clowns pour  la troupe Nanaboco. Un spectacle de restitution d’atelier public s’est déroulé le 10 décembre au Centre Culturel Camerounais de Yaoundé en présence de Madame G. Lazzeri, épouse de l’Ambassadeur de Suisse à Yaoundé.

Remise des attestations de l’atelier clown au terme du spectacle de restitution au CCC – 10 décembre 2017

Structure sur place :

  • Sylvain Tchatchouang

    le représentant légal et superviseur de Nanaboco, M. Sylvain Tchatchouang.

    • les artistes : 5 comédiens formés aux spécificités du clowns d’hôpital par Nanaboco donnent le meilleur d’eux-mêmes pour faire fleurir les sourires auprès des enfants hospitalisés.
  • Cette petite fille pleurait à l’arrivée des clowns. La voici réconciliée avec le sourire à la fin de leur animation.
  • Alain Serge Dzotap, écrivain jeunesse, animateur des ateliers de lecture, écriture, poésie au CEO Maman Fanny, Bafoussam. Extrait de sa bibliographie

    Alain Serge Dzotap, écrivain et animateur d’atelier d’écriture, mandaté par Nanaboco

Avant de pouvoir intervenir, les artistes sélectionnés doivent signer une charte éthique et présenter copie de leurs pièces d’identité ainsi qu’un extrait de casier judiciaire. A  ces conditions, ils peuvent être mandatés par l’association pour des animations, spectacles et ateliers artistiques, sous le contrôle du Superviseur.

L’antenne Nanaboco Cameroun est placée sous la direction directe  du Comité directeur formé du Président et de la Vice-présidente de Nanaboco qui veillent à la transparence des comptes et à l’éthique des actions menées. Les comptes sont vérifiés par l’organe de contrôle de l’association Nanaboco en Suisse.

Références et soutiens : 

  • S.E.M. Bindzi, Ambassadeur du Cameroun à Berne a pris connaissance du projet et fourni de précieux conseils et appuis. Il est régulièrement mis au courant du développement du projet.
  • Par courrier du 25 août 2015, S.E. Madame le Ministre des Arts et de la Culture du Cameroun nous a transmis une lettre d’encouragement, en appréciant « l’initiative qui vise à susciter l’émulation et la récréativité de la couche enfantine défavorisée autour des valeurs artistiques ».
  •  S.E. M. Pietro Lazzeri, ambassadeur de Suisse à Yaoundé, a réservé un accueil favorable à la présentation de nos activités. Son épouse, Madame G. Lazzeri, a transmis notre dossier de demande de soutien à une association caritative dont elle est membre à Yaoundé.

Le rire est comme les essuie-glace, il n’empêche pas la pluie mais il permet d’avancer.

« Il ne faut jamais oublier que jouer est une thérapie en soi. Faire le nécessaire pour que les enfants soient capables de jouer, c’est une psychothérapie qui a une application immédiate et universelle. » Winnicott

« L’enfant construit son individualité, développe sa créativité propre, son initiative d’homme de demain dans le jeu libre d’aujourd’hui. » Rudolf Steiner

Le jeu est un espace de rencontre entre l’intérieur et l’extérieur, l’autre, le monde. Un espace pour s’exprimer, expérimenter, se construire, créer, en toute liberté. Du fait de la maladie et de la privation de camarades de jeux, du fait de l’angoisse générée par un état de santé compliqué, la capacité innée de jouer librement peut être réduite voire étouffée. Dans ce cadre, l’artiste devient son ami, il s’emploie à créer un lien de confiance et de détente. Des visites régulières d’artistes développant des prestations adaptées et motivantes pour ces enfants sont un atout pour leur développement et leur santé. Ces visites peuvent favoriser leur complience aux traitements et leurs capacités de résilience.

Le développement harmonieux des enfants d’aujourd’hui, adultes de demain, est de la responsabilité des adultes que nous sommes.

COORDONNEES DE L’ASSOCIATION

    • Siège légal – Tivoli 18  – 1004 Lausanne – Suisse
    • Contact Suisse – Françoise Bonny, Vice-Présidente, +41-79-514.95.52 francoise.bonny@nanaboco.org
  • Contact Cameroun – Sylvain Tchatchouang, Superviseur et Représentant légal +237-674 72 75 25 – BP 35502 Bastos Yaoundé – sylvain.tchatchouang@nanaboco.org

La compagnie du mélangement